Les appuis corporels sont fondamentaux pour un développement psychomoteur harmonieux. Ils permettent de prendre conscience de son corps dans l’espace, de se sentir en sécurité dans les explorations, de pouvoir passer au level supérieur d’acquisitions motrices en toute autonomie.

Bébé de 7 mois passé, départ position genoux talons/fesses avec appuis mains, puis redressement du bassin et transfert d’appuis sur un genou. Photo : Marion LEUGER. Tous droits réservés.

C’est en ça que la motricité libre est essentielle : permettre à l’enfant de bouger librement, de ne pas être entravé dans ses mouvements par du matériel ou des vêtements inadaptés, développer tous ses sens et découvrir les appuis de son corps qui seront les fondations de sa motricité globale, de son équilibre (et de son repérage spatial, de son schéma corporel…). Parmi ces appuis : le ventre, le dos, le bassin, les mains, les pieds, les genoux, les coudes… Au départ, la surface d’appuis est large (quand bébé est allongé). Puis au fil de son développement, bébé va découvrir des surfaces d’appui de plus en plus réduites pour arriver enfin à la station verticale et à la marche libérée. C’est intéressant pour bébé de varier ses lieux d’appuis : sur le corps de papa/maman, au sol, appui dur, appui mou… Alterner les appuis proposés : ventre, dos, côté, allongé, vertical dans les bras…

Sur ces photos, vous pourrez voir le mouvement d’un bébé de 7 mois passé qui, en prenant appuis sur ses pieds (nus !) peut relever son bassin, redresser son tronc, sa nuque… Observez l’évolution des appuis et du transfert d’appuis (gauche/droite, avant/arrière), comment bébé va passer d’un enroulement du bassin posé sur ses talons jusqu’à un redressement de son corps en position appelée « de l’ours ». C’est bébé seul qui décide de sa position, quand il se sent prêt, quand il se sent en confiance…

Enfin, avoir un environnement (physique et affectif) adapté est fondamental. La motricité libre n’est juste laisser bébé « seul au sol »… Il s’agit d’offrir à l’enfant, en fonction de son développement, un environnement et une attitude adaptée et riche d’expériences sensori-motrices pour nourrir sa curiosité, ses explorations, lui donner envie de se déplacer et s’éloigner, d’aller plus haut, d’escalader, d’attraper, des personnes à aller voir ou à chercher.

Bébé de 7 mois passé, départ position genoux talons/fesses avec appuis mains, puis redressement du bassin et du tronc. Photo : Marion LEUGER. Tous droits réservés.

NB : Photos NON LIBRES de droit. Merci de demander mon autorisation avant diffusion ou utilisation des images.